Résumé: Le secteur automobile se dirige à coup sûr vers le véhicule autonome, qui frappe aux portes de l’industrie ces jours-ci. L’entreprise LeddarTech, derrière le dispositif de détection Leddar qui utilise la technologie lidar (pour laser detection and ranging), se place en tête de file des technologies qui prendront d’assaut très bientôt le marché du véhicule autonome et semi-autonome. Ce dernier devrait prendre son essor dans un horizon de 15 à 20 ans – soit d’ici 2030 à 2040, tout au plus.
 
Dès 2022, les véhicules vendus en Amérique du Nord seraient tous dotés d’un dispositif de télédétection pouvant identifier les obstacles sur la route et les éviter, appelé système de freinage d’urgence automatique (Autonomous emergency braking). Et c’est précisément dans le créneau AEB – et autres systèmes de conduite autonome – que se spécialise une petite entreprise de Québec, LeddarTech, les capteurs optiques Leddar (pour Light-Emitting Diode Detection and Ranging).
 
Bien qu’investir dans ce type de technologie soit audacieux, Charles Boulanger, président-directeur général de LeddarTech, croit qu’il est réaliste d’y consacrer dès maintenant ses énergies, car « les technologies prennent un certain temps à venir à maturité ».
 
Lire l’article complet sur Electricité Plus